allaitement-chiropracteur

Parcours d’allaitement

« J’ai loupé l’allaitement de mon aîné, faute de connaissance sur le sujet et d’accompagnement à la maternité. 8 ans après, j’ai lu sur l’allaitement tout au long des 9 mois de cette seconde grossesse : livre, groupe facebook « Allaiter en maternant », réunion de la Leche League… Quand Loris est né, je l’ai mis de suite au sein, et j’ai, cette fois, était bien mieux accompagnée à la maternité. Cependant les douleurs persistaient… On me disait qu’elles étaient normales, car selon tous les professionnels rencontrés, bébé tétait bien. Pourtant je sentais que quelque chose n’allait pas lors des tétées : langues mal placées, qui me faisait mal.

Allaitement et Chiropracteur

Nous avons rencontré Audrey Delomot une semaine après la naissance de Loris. J’avais lu que parfois, des tensions dans la mâchoire/crâne/corps de bébé pouvait créer des douleurs lors de l’allaitement et que la chiropraxie pouvait remédier au problème. Nous l’avons vu 2 fois, après chaque séance, je ressentais du mieux lors des tétées mais ça se dégradait à nouveau quelques jours après… J’avais cette conviction que le problème venait du frein de langue de mon bébé, mais sage-femmes, pédiatre, tout le monde me disait que son frein était normal. J’ai pris la décision d’aller voir une consultante en lactation IBCLC, afin de vérifier avec elle les positions lors de l’allaitement, et qu’elle me confirme si les freins étaient normaux. Et pour elle, les freins de langue ET de lèvre étaient trop courts. Nous avons envoyé les photos des freins à un ORL spécialisé en freins sur Paris, qui a confirmés ceux-ci.

Audrey Delemot m’a alors conseillé une ORL sur Biarritz, chez qui nous avons amené notre fils qui avait alors 1 mois et demi. Les freins ont été coupés, des massages et étirements ont été effectués pour que les freins ne se reforment pas et pour travailler la nouvelle mobilité de la langue. Nous avons rencontré Audrey Delemot 3 fois depuis la coupe des freins, afin de libérer les tensions accumulées. Aujourd’hui, un peu plus de 2 mois après, Loris tète très bien, la prise du sein est meilleure, les douleurs de mon côté ont totalement disparues. N’hésitez pas à aller voir une consultante en lactation IBCLC et montrez votre bébé à une chiropracteur, ce sont pour moi les deux éléments clés qui ont vraiment aidé cette mise en place de l’allaitement, semée d’embuches, mais désormais réussie ! »

Plus d’informations sur le rôle d’un chiropracteur pour bébé.

Eva Lagardère, 34 ans Soustons